Skip to content

UNE SAISON FEU DE FORET INTENSE POUR LES POMPIERS13

OPÉRATIONNEL

Alors que les saisons 2018 et 2019 avaient été relativement calmes sur le front des feux de forêt dans les Bouches-du-Rhône, la saison 2020 n’est pas de tout repos pour les Pompiers13. Après que des incendies virulents aient touché Martigues et Port-de-Bouc les 4 et 5 août, les Pompiers13 ont de nouveau fait face à un épisode d’incendies dans le département.

Depuis mi-juillet, les Pompiers13 se préparent activement à la saison feux de forêt : une vigilance active quotidienne et une expertise en interne via une cellule de suivi feux de forêt et des outils efficaces (des fiches d’analyse chaque semaine des risques feux de forêt ainsi que des bulletins d’information synthétiques hebdomadaires). Les 23 et 24 août étaient deux journées placées à risques feux de forêt.

Dimanche 23 août, alors que 7 zones météorologiques étaient classées à risques extrêmes et 2 autres à risques très sévères, les Pompiers13 avaient préparé depuis la veille le dispositif préventif qui serait sur le terrain tout au long de cette journée.

Le mistral a soufflé tout le week-end avec des rafales samedi à 60 km/h et des pointes dimanche allant jusqu’à 80 km/h. Le mistral s’est poursuivi lundi et dans la nuit de lundi à mardi. Le niveau de sècheresse s’étant généralisé dans le département, une hydrométrie faible et un fort mistral ont favorisé le risque de feux de forêts. 

Face à ce contexte, les Pompiers13 ont anticipé et déployé de nombreux moyens : ce sont ainsi 600 sapeurs-pompiers qui ont été mobilisés en plus des 500 pompiers de garde. Dès dimanche, le dispositif était conséquent : 23 groupes d’intervention feux de forêts, 7 modules d’intervention lourds, 5 modules de protection de points sensibles, 1 détachement intervention héliporté, 1 équipe de brûlage tactique, 4 hélicoptères bombardiers d’eau, 2 postes de commandement de site et 10 postes de commandement de colonne.

En complément du dispositif préventif des Pompiers13, ces derniers ont pu compter sur les renforts de la zone interministérielle de défense sud-est qui sont venus prêter mains fortes aux acteurs du secours des Bouches-du-Rhône. Deux colonnes de renfort, soit 120 pompiers, sont arrivées hier dans le département pour renforcer le dispositif et épauler leurs collègues sapeurs-pompiers.  

Dimanche 23 août, le premier feu s’est déclaré à 12h30, dans la colline du Montaiguet à Aix-en-Provence : 60 pompiers et 15 engins de secours engagés ont permis de maîtriser rapidement cet incendie.

Moins d’une heure plus tard, un 2ème feu s’est déclaré sur la commune de Vitrolles, près du cimetière, en bordure de l’autoroute A7. Ce feu a généré d’importantes fumées, visibles aux portes de Marseille. Au total, ce sont 500 sapeurs-pompiers qui étaient mobilisés pour venir à bout de ce sinistre qui a parcouru 34 hectares. Les nombreux moyens terrestres ont été complétés par des moyens aériens de la sécurité civile : 6 Canadairs, 1 Dash et 2 hélicoptères bombardiers d’eau ont été engagés pour lutter contre les flammes et protéger les habitations menacées. Ils ont effectués 90 largages. Une véritable guérilla urbaine sur le terrain avec de nombreuses sautes de feu et un incendie se propageant très rapidement du fait du vent important sur site et rendant ainsi l’intervention complexe.

60 personnes ont été évacuées de leur domicile et hébergées au gymnase Piot mis à disposition par la mairie de Vitrolles. Elles ont pu regagner leur domicile en fin de journée. Au début de l’incendie, l’A7 a été coupée dans les 2 sens de circulation pour ne rouvrir qu’en fin de journée.

Grâce à l’action rapide et efficace des Pompiers13, des moyens aériens et des colonnes de renfort, ce sont 250 habitations qui ont été protégées des flammes. Bilan de cet incendie : une habitation détruite par les flammes,  4 autres endommagées les fumées, ainsi que plusieurs véhicules détruits.

La journée n’était pas pour autant terminée pour les Pompiers13 : en parallèle du feu de Vitrolles, un incendie s’est déclaré à Istres à 15h30, au niveau de la vigie, pour lequel 56 sapeurs-pompiers, 14 engins et des moyens aériens ont été engagés. Ces moyens ont été efficaces et ont permis de rapidement maîtrisé ce feu qui a parcouru seulement 3 000 m² de broussailles.

Enfin vers 16h30, un nouveau feu est survenu, cette fois-ci à Marignane, au lieu-dit La Signore : 30 Pompiers13 et 6 engins ont été mobilisés pour 1 000 m² de broussailles. Une nouvelle fois, la rapidité de l’action des secours et des moyens mis en œuvre ont prouvé leur efficacité : les habitations dans ce secteur ont été préservées. Les avions bombardiers d’eau ont permis de rapidement fixer le feu.

Lundi 24 août, à 14h, les Pompiers13 étaient de nouveau à pied d’œuvre : ils ont dû faire face à un nouveau feu de forêt virulent sur la commune d’Istres, entre les étangs de Lavalduc et de Citis. Attisé par un vent violent engendrant de nombreuses sautes de feu, l’incendie a rapidement parcouru une enveloppe d’environ 500 hectares brûlant 300 hectares de forêt et de broussailles pour se diriger jusqu’aux communes de Port-de-Bouc et de Martigues. Les moyens terrestres et aériens mobilisés sont montés en puissance : 1 300 pompiers, dont 15 colonnes de renforts extra départementales, l’appui des marins-pompiers ainsi que 7 canadairs, 1 Dash, 1 avion d’observation, 1 Puma et 2 hélicoptères bombardiers d’eau ont lutté d’arrache-pied pour maîtriser le feu, protéger les habitants et 200 habitations menacées. Ils ont également protégé une maison de retraite, un dépôt d’hydrocarbure, deux EPHAD, la maison forestière de Port-de-Bouc et un centre équestre.

Plusieurs axes routiers ont été fermés à la circulation, notamment sur la D51 et la D50 entre Saint-Mitre-les-Remparts et Port-de-Bouc. Quelques lieux ont été ouverts pour l’accueil du public : le gymnase Donadieu à Istres ; lycée Langevin à Martigues ; complexe sportif René Jauras à Saint-Mitre et la salle Gagarine à Port-de-Bouc.

En plus de l’action massive depuis le ciel et le sol, les pompiers qui luttaient contre l’incendie ont pu compter sur l’engagement des anciens sapeurs-pompiers qui ont formé une cellule logistique afin d’apporter le soutien aux pompiers sur le terrain, notamment via des ravitaillements.

Les opérations de noyage ont nécessité la mobilisation de 900 sapeurs-pompiers tout au long de la nuit.

Le bilan fait état de six sapeurs-pompiers blessés légèrement. Aucun n’a nécessité une évacuation. Parmi la population, une femme enceinte a été prise en charge par les secours, une autre personne a été évacuée de la salle Gagarine à Port-de-Bouc pour coup de fumée.

Depuis le 1er juillet 2020, les Pompiers13 sont intervenus sur près de 880 incendies ; dont 25 supérieurs à 10 hectares. Ces incendies ont parcouru au total 1 580 hectares.. 

Une saison feu de forêt intense pour les Pompiers13

REJOIGNEZ LES POMPIERS13

Avertissement

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin que le Service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône analyse le trafic du site pompiers13.org.