Skip to content

JEUDI NOIR SUR LE PLAN DES INCENDIES DANS LE DÉPARTEMENT

Cette journée du jeudi 7 juillet était classée à haut risque en raison d’un fort mistral annoncé et d’une sécheresse déjà trop prononcée sur de nombreux massifs. Malgré de nombreux départs de feu dans l’après-midi, les Pompiers13 ont su limiter les dégâts.

Tous les indicateurs étaient au rouge pour ce jeudi 7 juillet, journée la plus à risque sur cette semaine, en raison de fortes rafales de mistral annoncées, d’une sécheresse extrême et d’un taux d’humidité dans l’air très faible.

Malgré toutes les mesures de prévention prises par l’établissement, c’est à Arles, dès le début d’après-midi, qu’un premier important départ est signalé en zone péri-urbaine.

Très rapidement, de nombreux moyens sont engagés mais se retrouvent confrontés à de grosses difficultés : poussé par un fort vent, des zones d’habitations et une zone commerciale sont directement menacées par les flammes, le tout dans des conditions d’accès extrêmement difficiles et entrainant une forte perturbation du trafic routier.

Alors que huit habitations et plusieurs voitures se retrouvent touchées par les flammes, les Pompiers13, appuyés par les moyens aériens de la Sécurité civile, à savoir quatre canadairs, parviennent à en préserver de nombreuses autres et à éviter la propagation aux entreprises, mais aussi à limiter la surface parcourue par les flammes à 70 hectares.

Au plus fort de l’action, ce sont près de 185 sapeurs-pompiers et 40 engins qui auront été mobilisés sur ce feu.

Après des alertes à Eyguières, au Puy-Sainte-Réparade et à Port-de-Bouc, c’est à Martigues, à proximité du parc de Figuerolles, qu’un nouveau départ de feu est signalé peu après 16h.

Là-aussi en zone péri-urbaine, le feu devient rapidement explosif et menace des quartiers résidentiels situés à quelques dizaines de mètres seulement.

L’intervention rapide de 140 sapeurs-pompiers et de 30 engins venus du département, du Bataillon de marins-pompiers mais également de colonnes de renfort extra-départementales aura permis de contenir le sinistre à une dizaine d’hectares seulement. Là encore, l’appui des moyens aériens dès le départ du feu aura été d’une grande aide pour les soldats du feu au sol.

Au total, ce sont 51 départs de feux d’espaces naturels qui auront été traités par les Pompiers13 sur l’ensemble de la journée.

Le dernier, sur la commune de Saint-Mitre-les-Remparts, qui s’est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi, aura mobilisé près de 250 Pompiers13, appuyés là-encore par leurs collègues marins-pompiers et par des renforts extra-départementaux.

Une action rapide des hommes et des femmes au sol – les moyens aériens étant indisponibles la nuit – aura permis de contenir ce feu à 90 hectares parcourus.

Alors que le vent se calme dans le département, les sapeurs-pompiers restent sur le qui-vive avec des pics de chaleur annoncés et une sécheresse qui ne va cesser de s’intensifier.

ALBUMS PHOTOS SAINT-MITRE-LES-REMPARTS

Opérations : feu de forêt à Saint-Mitre-les-Remparts

ALBUMS PHOTOS MARTIGUES

Opérations : feu de forêt à Martigues

ALBUMS PHOTOS ARLES

Opérations : feu de végétation à Arles

REJOIGNEZ LES POMPIERS13

Avertissement

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin que le Service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône analyse le trafic du site pompiers13.org.