Skip to content

HÉRAULT, VAUCLUSE, VAR OU INTERNATIONAL : LES POMPIERS13 SUR TOUS LES FRONTS

Alors qu’une semaine à risque était annoncée, le département des Bouches-du-Rhône aura été relativement épargné par les incendies. Les sapeurs-pompiers ont néanmoins été extrêmement sollicités dans le cadre du dispositif de renforts extra-départementaux.

Déjà mobilisés pendant plus de dix jours sur les « mégafeux » qui ravageaient plusieurs régions de Grèce, les Pompiers13 ont une nouvelle fois fait preuve de solidarité à l’égard de plusieurs départements voisins.

Tous les voyants étaient au rouge à partir de ce lundi 16 août, et ce sur l’ensemble de la côte méditerranéenne. Dans les Bouches-du-Rhône, comme chaque année lors de ces journées à risque, un dispositif exceptionnel était mis en place à travers l’ensemble du département.

Groupes préventifs, gardes renforcées dans les centres de secours mais aussi au centre opérationnel, moyens aériens prêts au décollage : tout était prêt pour appliquer la stratégie du « frapper vite et fort » et intervenir en seulement quelques minutes sur le moindre départ de feu.

Alors que la journée était relativement calme pour les Pompiers13, un départ de feu dans un département voisin attire l’attention de l’Etat-major. Après une première grosse alerte sur la commune d’Hyères, c’est sur la commune de Gonfaron, à 40 km au nord-est de Toulon, qu’une épaisse colonne de fumée se signale en plein massif.

Porté par des rafales de vent à plus de 80 km/h, et malgré l’intervention rapide des moyens terrestres et aériens, le feu se propage à une vitesse fulgurante. Très vite, une première colonne de renfort de Pompiers13 est engagée.

Composée de 68 agents, de 12 Camions citerne feu de forêt (CCF), de 4 Véhicules légers tout-terrain (VLTT) et de 2 Fourgons pompe-tonne (FPT), la colonne a directement été engagée dans le massif des Maures pour une lutte qui s’annonçait d’ores et déjà acharnée.

Le lendemain, alors que le sinistre dans le Var est loin d’être fixé, un Groupe d’appui forestier (GAF) est engagé dans le Vaucluse, sur le feu de Beaumes-de-Venise. 10 sapeurs-pompiers aux côtés de 6 forestiers-sapeurs et de leurs engins (bulldozers, broyeurs) qui ont pour mission de frayer des chemins aux engins de lutte ou de couper la progression du feu.

Ce jour-là, la situation ne cesse d’empirer dans le Var et l’on parle déjà d’une véritable catastrophe environnementale, avec des milliers d’hectares de végétations et plusieurs dizaines d’habitations ravagés par les flammes.

En plein massif forestier, dans une végétation sèche et avec un vent qui ne faiblit pas, les sapeurs-pompiers au sol ne peuvent que limiter les dégâts et comptent sur le soutien infaillible, la journée, des canadairs, dash et autres hélicoptères bombardiers d’eau.

Le mercredi 18 août, de nouveaux moyens sont engagés au profit du Sdis 83. Le GAF a pris la direction du massif des Maures, avec une colonne de modules d’intervention lourd, composée de 20 Pompiers13, permettant une attaque massive des foyers au moyen de Camions citerne feu de forêt super (CCFS).

En fin de journée, 56 soldats du feu composent une nouvelle colonne de renfort qui se rend quant à elle dans l’Hérault, touché lui aussi par des feux de végétation sur la commune de Saint-Pargoire, où plus de 300 hectares sont partis en fumée.

Jeudi, alors que des relèves s’effectuent sur l’ensemble des colonnes depuis lundi et que le feu de Gonfaron a déjà brûlé plus de 7000 hectares de végétation et fait deux victimes, c’est au tour du soutien sanitaire d’être mobilisé avec un infirmier, un médecin, deux conducteurs mais aussi un Véhicule de secours et d’assistance aux victimes des Pompiers13.

A leurs côtés, les anciens et les agents administratifs se sont également mobilisés pour assurer tout l’aspect logistique de ces renforts. Après plusieurs heures voire plusieurs jours de lutte, les corps sont souvent fatigués et ces derniers jouent alors un rôle indispensable pour nos sapeurs-pompiers.

Pendant plusieurs jours encore, alors que le vent a chuté et que les conditions s’améliorent, les Pompiers se sont tenus à la disposition de leurs collègues varois pour venir à bout de ce qui est, déjà, le plus important feu de forêt de ces 20 dernières années en France.

Malgré des dégâts significatifs et de lourdes pertes, l’intervention des sapeurs-pompiers et la force du collectif aura permis de préserver des centaines d’habitations et de stopper le feu avant qu’il n’atteigne le massif suivant.

Opérations : Hérault, Vaucluse, Var ou international : les Pompiers13 sur tous les fronts

REJOIGNEZ LES POMPIERS13

Avertissement

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin que le Service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône analyse le trafic du site pompiers13.org.