Skip to content

MIXITÉ ET VOLONTARIAT : COMMENT LES POMPIERS13 PENSENT LA CASERNE DE DEMAIN À AIX

COMMUNICATION

Développer le volontariat dans l’un des plus gros centres d’incendie et de secours de France, jusqu’alors très ancré dans un modèle professionnel, tel était un des objectifs du commandant Xavier Joseph et de ses équipes lors de sa prise de commandement.

Dans une caserne qui compte plus de 280 sapeurs-pompiers et qui défend un bassin de population de près de 160 000 habitants, favoriser la mixité entre les sapeurs-pompiers professionnels et les volontaires n’a jamais été chose aisée.

Dès sa prise de commandement, le commandant Xavier Joseph, chef de centre, secondé par son adjoint et le commandant Frédéric Thomasson, ont souhaité répondre au manque d’effectif volontaires et surtout de qualifications, relevé notamment par le Règlement opérationnel départemental qui fixe des objectifs d’encadrement des sapeurs-pompiers volontaires (SPV).

La perspective de deux nouvelles casernes avec une mixité accrue, dans les secteurs de Carcassonne et de La Duranne, nécessite là-aussi de relever le défi de recruter, d’intégrer, de former et de suivre un grand nombre de SPV dans leur parcours.

De cette problématique a été engagé un véritable travail de fond, initié par le commandant Joseph avec l’appui du Directeur départemental, le colonel Allione, et de son adjoint, le colonel Jean-Luc Beccari, qui aura joué un rôle essentiel dans ce projet avant son départ, souligne l’adjoint au chef de centre, le commandant Thomasson.

Des solutions concrètes pour un volontariat « bouillonnant »

« On a complètement innové » avec la création d’un bureau dédié à l’engagement citoyen (BECI), une idée validée par le Directeur permettant de faciliter le recrutement et l’accompagnement des sapeurs-pompiers volontaires.

Un nouvel organigramme a été imaginé avec l’intégration de ce bureau en plus de ceux déjà existants (opérations, formation, programmation et soutien technique). Une véritable transversalité entre les bureaux est alors mise en œuvre et marche à plein régime avec des objectifs communs.

Le BECI est parti d’une problématique simple : comment rendre plus humaine une caserne de 300 personnes ?

Son rôle : accompagner les sapeurs-pompiers volontaires dès la prise de contact. Pour cela, plusieurs initiatives sont mises en place. Une journée d’immersion chaque trimestre est instaurée depuis 2019 par les Pompiers13 d’Aix-en-Provence pour faire découvrir cette activité au grand public et aux futurs volontaires.

Des rencontres sont organisées entre les personnels de garde et les futures recrues, pour que ces dernières échangent avec des personnels de tous horizons.

En cas de tests sportifs insuffisants, les sapeurs-pompiers d’Aix-en-Provence proposent un accompagnement des recrues avec un programme d’entraînement complet pour le faire progresser jusqu’aux prochains tests.

Des tuteurs, professionnels comme volontaires, sont présents pour accompagner les nouveaux venus et répondre à leurs interrogations.

Une fois l’étape « cruciale » du recrutement passée, nos jeunes recrues sont accompagnées jusqu’au FDF1 et leur titularisation. Le bureau formation prend alors le relais pour continuer à développer leurs compétences.

Les Jeunes sapeurs-pompiers, levier vers le volontariat

Alors qu’en 2018, la section de Jeunes sapeurs-pompiers (JSP) de La Chevalière ne comptait que 8 élèves, le bureau engagement citoyen s’est fixé comme objectif de recruter 16 nouveaux jeunes chaque année. Un objectif atteint depuis l’année dernière, puisqu’aujourd’hui le centre de secours accueille 24 JSP.

Pour cela, les Pompiers13 s’appuient sur des interventions dans les collèges, les lycées, tout comme ils s’appuient sur les universités pour trouver de nouveaux candidats. Un véritable levier vers le volontariat, d’autant plus dans une période de crise sanitaire où beaucoup de jeunes avaient du mal à donner du sens à leur temps libre.

Ils s’appuient également sur une communication sur les réseaux sociaux, avec la création récente d’un compte Twitter et Instagram, ainsi que sur un partenariat prégnant avec la ville d’Aix-en-Provence (panneaux numériques de la ville, salons des associations et du sport, etc.).

Un engagement qui porte ses fruits

Tant d’initiatives qui semblent porter leurs fruits auprès des dizaines de nouveaux sapeurs-pompiers volontaires qui rejoignent le Centre de secours principal ces derniers mois.

Les SPV semblent plus épanouis dans leurs tâches, qui ont été retravaillées par le Bureau des opérations (BOPS) pour permettre une répartition homogène et équitable des fonctions avec les professionnels du centre.

Une mixité qui se tourne de plus en plus vers l’avenir, avec dans un futur proche la mise en service d’une nouvelle caserne à Aix-Carcassonne qui accueillera elle aussi des volontaires.

De son côté, le Bureau programmation et soutien technique (BPST) s’assure que les sapeurs-pompiers volontaires disposent des mêmes conditions de vie que leurs collègues professionnels. A cet effet, de nombreux travaux ont été effectués récemment et permettent de leur offrir des vestiaires, des sanitaires et des chambres refaits à neuf.

Un « showroom » a également été mis en place, avec la participation active de l’adjudant-chef Alain Pagni et de ses équipes, pour faciliter la dotation des nouveaux équipements de protection individuelle (EPI) qui jusqu’ici devait se faire à la direction.

Une mobilisation forte de l’ensemble du personnel, à tous les niveaux, en faveur d’un volontariat toujours plus présent, pour que cet engagement ne perde pas de son intensité et qu’aucun SPV ne se sente délaissé, même dans un centre de secours aussi important que celui de la Chevalière.

Mixité et volontariat : comment les Pompiers13 pensent la caserne de demain à Aix

REJOIGNEZ LES POMPIERS13

Avertissement

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin que le Service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône analyse le trafic du site pompiers13.org.