Skip to content

LES POMPIERS13 RENDENT HOMMAGE À OLIVIER DAMON

À Meyrargues, à Aubagne et dans tout le département, les Pompiers13 ont honoré la mémoire du lieutenant-colonel Olivier Damon, décédé subitement, un « grand pompier » et un homme engagé et généreux.

« Qu’il est sublime, ce soir, le ciel de Provence ». Un ciel d’un bleu profond, déchiré par des escadrilles d’oiseaux qui n’avaient de cesse de survoler le petit cimetière de Meyrargues, ce mardi 10 janvier. C’est là, au milieu d’une foule venue en nombre accompagner sa famille, ses proches et ses collègues sapeurs-pompiers, qu’Olivier Damon a rejoint sa dernière demeure. « Sous le ciel de cette Provence à laquelle il était si attaché », n’a pas manqué de souligner Lionel Castanier, prêtre et médecin sapeur-pompier. Et peut-être est-ce justement cet amour pour sa région et ses collines, qui a nourri, en partie, son engagement précoce au sein des sapeurs-pompiers.

Olivier Damon avait enfilé l’uniforme de pompier volontaire en 1988, à la caserne de Meyrargues. « C’était l’époque où on se battait pour monter dans le camion et partir en inter ! », s’est souvenu avec beaucoup d’émotion le sergent-chef Pascal Azzaro, président de l’amicale de la caserne de Meyrargues, où s’est déroulée la cérémonie, en hommage à Olivier Damon et en présence de plus de 500 personnes. Une caserne en deuil, à l’instar de celle d’Aubagne où un hommage s’était tenu également. En deuil, aussi, tout le Corps départemental des Pompiers13, secoués par la mort brutale de celui qui venait de prendre les rênes du groupement Sud. Il avait 51 ans. Olivier, « c’était un grand pompier, un très grand pompier. C’était aussi un passionné. De nature, de chasse, de pêche, de l’Olympique de Marseille, de ses copains, depuis toujours », a décrit Pascal Azzaro.

L’occasion, devant les autorités dont le Préfet Christophe Mirmand, la présidente du Conseil départemental Martine Vassal et Richard Mallié le président des Pompiers13, ainsi que de très nombreux sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône et d’ailleurs, de rappeler le parcours exemplaire de celui qui avait été recruté en 1996 comme lieutenant au centre de secours principal d’Aubagne. En 2003, il rejoignait le centre d’incendie et de secours de La Ciotat puis en 2005, jeune capitaine, il devenait le premier chef du centre d’incendie et de secours de Luynes, pendant 10 ans. Un parcours retracé par le colonel Pierre Bépoix, directeur départemental adjoint, devant cette large assemblée : Olivier Damon s’était engagé voilà 35 ans. Un « engagement corps et âme », un « engagement sans faille ». Et une brillante carrière, rappelée devant des centaines de personnes.

« Olivier, c’était un chef » 

En 2015, Olivier Damon était nommé commandant en qualité de chef de service du CTA/CODIS du Sdis 13. En 2018, il retrouvait le centre de secours principal d’Aubagne, mais cette fois pour en prendre le commandement. Le 1er janvier dernier, il était nommé chef du groupement Sud et promu au grade de lieutenant-colonel.

Une vie passée à secourir les autres, mais aussi à protéger la nature et l’environnement, car Olivier Damon, c’était un garçon des collines, un amoureux de la nature. « Un homme aussi raide et fier que le Garlaban », n’a pas manqué de saluer l’inspecteur général Grégory Allione. Ajoutant : « C’était un chef, de ceux qui donnent le meilleur d’eux-mêmes à celles et ceux qui veulent les découvrir ». Autant de mots pour mieux connaître l’homme, derrière le sapeur-pompier disponible et engagé, professionnel et rigoureux, reconnu pour son expertise notamment en matière de lutte contre les feux de forêt (il avait été décoré récemment de la médaille de la sécurité intérieure échelon or pour son action remarquable menée contre les feux de forêt du mois d’août 2020).

Une histoire de famille

Cet homme de caractère et de convictions vivait son engagement en famille. Avec Caroline, tout d’abord, son épouse, sapeur-pompier volontaire à Meyrargues depuis plus de 30 ans, et aujourd’hui sergent-chef, engagée aussi en qualité de vice-présidente de l’amicale de Meyrargues. Avec Tristan, son fils, sapeur-pompier volontaire lui aussi, et avec sa fille Flavie. Ses proches ont promis d’honorer sa mémoire. C’est en leur présence, et celle de toute sa famille et de ses amis, que tous ont promis de ne jamais oublier Olivier Damon, « homme d’action et de cœur », a témoigné Christophe Mirmand.

Le lieutenant-colonel Damon a ensuite été décoré à titre posthume de la Médaille d’honneur des sapeurs-pompiers échelon or et de la Médaille de l’union départementale des sapeurs-pompiers.

La cérémonie qui a débuté au centre d’incendie et de secours de Meyrargues, très impliqué de même que la caserne d’Aubagne dans l’organisation de ces hommages, s’est poursuivie en l’église de Meyrargues, avec une émouvante messe célébrée par Monseigneur Christian Delarbre, archevêque d’Aix et Arles, et le prêtre Lionel Castanier. Un hommage à la hauteur de l’homme que fut Olivier Damon. 

ALBUM DE L’ARTICLE

Cérémonie : les Pompiers13 rendent hommage à Olivier Damon

REJOIGNEZ LES POMPIERS13

Avertissement

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin que le Service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône analyse le trafic du site pompiers13.org.