Skip to content

MALAISE

Un choc émotionnel, une phobie, de fortes chaleurs, la prise de médicaments, un état de stress important, une déshydratation ou tout simplement de la fatigue… Les facteurs pouvant entraîner des malaises sont très variés et ne doivent jamais être négligés. Chaque malaise, aussi banal puisse-t-il être, peut avoir de lourdes conséquences, sur le court ou le long terme, et doit être traité sérieusement.

QU'EST-CE QU'UN MALAISE ?

De manière générale, on peut parler d’un malaise lorsqu’une personne ressent une sensation de mal-être, pénible et désagréable pouvant parfois conduire à une perte de connaissance. Cette sensation peut être soudaine et brève ou bien durer pendant plusieurs minutes voire plusieurs heures.

COMMENT RECONNAÎTRE UN MALAISE ?

Le malaise va souvent se traduire par une chute brutale de la tension artérielle, un étourdissement et une faiblesse anormale.

Pour reconnaître une personne victime d’un malaise, certains signes indicateurs peuvent être facilement observés :

  • une difficulté pour parler et parfois respirer.
  • une pâleur.
  • des nausées.
  • des sueurs froides ou des bouffées de chaleur.
  • des vertiges.
  • des troubles de la vision.
  • de fortes céphalées.

COMMENT DOIS-JE RÉAGIR FACE À UN MALAISE ?

Quel que soit les symptômes qui le traduisent, le malaise ne doit pas être pris à la légère. Un malaise peut notamment traduire un accident cardiaque lorsque la victime se plaint de douleurs thoraciques, ou un accident vasculaire cérébral (paralysie d’un bras, perte de la vision, troubles et incohérence de la parole, perte de l’équilibre, déformation du visage).

Dès lors, une prise en charge d’urgence peut être nécessaire. Face à l’apparition d’un malaise, vous devez donc :

  • aider la victime à s’installer en position assise ou allongée, selon sa préférence.
  • si elle est gênée pour respirer, desserrer ses vêtements.
  • la protéger contre la chaleur ou le froid (couverture, vêtements chauds, ombre ou ventilateur).
  • poser des questions à la victime pour donner de bonnes informations à l’opérateur du SAMU ou des pompiers (âge, traitements, antécédents médicaux, durée du malaise, etc.).
  • se renseigner sur d’éventuels malaises identiques survenus par le passé.
  • la rassurer.
  • si la victime le demande, vous pouvez lui donner son traitement habituel pour ce type de malaise ou bien du sucre en morceaux.
  • composez les numéros d’urgence (15, 18 ou 112) pour avoir un avis médical.
  • Si l’état de la victime s’aggrave, contactez à nouveau les secours et réalisez les gestes nécessaire pour venir en aide à la victime.

Dans tous les cas, restez à proximité de la victime et surveillez son état jusqu’à l’arrivée des secours.

REJOIGNEZ LES POMPIERS13

Avertissement

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin que le Service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône analyse le trafic du site pompiers13.org.