Skip to content

HÉMORRAGIE

L’hémorragie est caractérisée par une perte de sang abondante qui s’éternise et surtout qui ne s’arrête pas naturellement. Lors d’un accident, une hémorragie est vite arrivée. Si elle n’est pas prise en charge rapidement, cela peut avoir des conséquences graves pour la victime (détresse circulatoire, arrêt cardiaque…).

VENIR EN AIDE À UNE VICTIME D'HÉMORRAGIE

En venant en aide à une victime, l’intention est de limiter la perte de sang en attendant les secours et par conséquent repousser la détresse circulatoire ou l’arrêt cardiaque.

Pour porter secours :

  • Examinez la blessure.
  • Exécutez des compressions directes sur la plaie si elle ne contient pas de corps étrangers.
  • Si la compression est impossible, posez un garrot en amont de la plaie pour arrêter l’hémorragie.
  • Étendez la victime dans une position confortable.
  • Prévenez les secours en composant le 18 ou 112.
  • Échangez avec la victime pour la rassurer et la garder consciente.
  • Tenez la victime au chaud et à l’abri des intempéries.
  • Contrôlez l’état de la victime, si elle montre des signes d’aggravation (sueurs abondantes, sensation de froid, pâleur intense, perte de connaissance), alertez à nouveau des secours.
  • Si la victime perd connaissance ou fait un arrêt cardiaque réalisez les gestes de secours adaptés.

RÉALISER UNE COMPRESSION DIRECTE

  • Appliquez une bande de tissu propre sur l’entièreté de la plaie puis appuyer fortement à l’aide de vos doigts ou de la paume de votre main (si vous n’avez pas de tissu propre vous pouvez appuyer directement avec vos mains propres).
  • Continuez jusqu’à la prise en charge par les secours.

UTILISER UN PANSEMENT COMPRESSIF

  • Lorsque la plaie n’est pas située au cou, à la tête, à l’abdomen ou au thorax, vous pouvez maintenir un tissu propre à l’aide d’une bande élastique ou un lien assez serré pour limiter le saignement.
  • N’utilisez le pansement compressif que si vous devez vous éloigner de la victime et que celle-ci n’est pas en état de réaliser elle-même une compression directe.

FAIRE UN GARROT

Poser un garrot nécessite un morceau de tissu solide et non élastique dont les dimensions sont de 3 à 5cm de large et d’environ 1.50 de long. Une cravate, une écharpe, un foulard ou même une chemise peut convenir. Munissez-vous également d’une barre longue et solide de 10 à 20cm comme une tige ou un crayon.

Attention : ne faites pas un garrot si la plaie se situe au niveau d’une articulation, de la tête, du cou, du thorax ou de l’abdomen.

Les étapes pour poser un garrot :

  1. À quelques centimètres au-dessus de la plaie, enroulez deux fois le morceau de tissu autour du membre.
  2. Faites un nœud avec le tissu puis mettez la barre au-dessus.
  3. Faites à nouveau deux nœuds par-dessus la barre.
  4. En tournant la barre, resserrez le nœud et le tissu jusqu’à l’arrêt du saignement.
  5. Pour fixer le garrot, enveloppez la barre dans le tissu avant de le nouer autour du membre.
  6. Ne retirez pas le garrot avant l’accord des secours.

RÉAGIR LORS DE CAS PARTICULIERS

SAIGNEMENT DE NEZ

  • Asseyez-vous et penchez la tête en avant.
  • Mouchez-vous.
  • Pincez vos deux narines sans lâcher pendant 10 minutes.
  • Contacter un médecin pour un avis médical si :
    • le saignement continue ou se renouvelle.
    • le saignement apparaît à la suite d’une chute ou d’un coup.
    • la victime prend des médicaments, surtout ceux qui augmentent les saignements.

VOMISSEMENT OU CRACHAT DE SANG

  • Installez-vous confortablement en position allongé.
  • Prévenez les secours en composant le 18 ou le 112.

SAIGNEMENT D’UN ORIFICE NATUREL (SAUF LE NEZ) MAIS INHABITUEL

  • Allongez-vous.
  • Contactez les secours en composant le 18 ou le 112.

SI LA VICTIME PERD CONNAISSANCE

  • Alertez les secours en composant le 18 ou le 112.
  • Pratiquer les gestes de secours.

REJOIGNEZ LES POMPIERS13

Avertissement

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin que le Service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône analyse le trafic du site pompiers13.org.