Skip to content

LES POMPIERS13 AU COEUR DE LA GESTION DE LA CRISE

OPÉRATIONNEL

Les Pompiers13 ont organisé une rencontre, mercredi 29 avril, avec leurs partenaires de la presse afin de leur présenter un bilan des actions mises en place pour faire face au COVID19 ainsi que les enjeux de la phase de déconfinement.

Etant le premier acteur du secours, le Sdis 13 a été impacté dès le départ par l’arrivée et la propagation du COVID en France. Dès le mois de décembre 2019, lorsque le virus a vu le jour à Wuhan, en Chine, le lieutenant-colonel Nicolas Faure, chef du pôle performance et information, avait rédigé une note sur les virus, sur les précédents en France et la façon dont ces situations avaient été gérées par le Sdis, accompagnés d’hypothèses de travail.

« Dès le mois de janvier, une cellule de suivi et d’anticipation a été mise en place, intégrant nos experts en risque bactériologiques et biologiques », a affirmé le lieutenant-colonel Faure. D’emblée, le Sdis 13 s’est mis en ordre de marche en établissant les process et en les adaptant quotidiennement mais aussi en gérant l’état des stocks de matériel (masques…). « Face à la multiplication du nombre de cas et la mise en place du confinement, nous avons activé notre plan de continuité de l’activité afin de faire face à la situation et garantir la continuité de service, à la fois opérationnelle et fonctionnelle ».

 

Dans les process justement, le colonel Jean-Luc Beccari, directeur adjoint des Pompiers13 a évoqué le fait que très rapidement le port des masques chirurgicaux a été généralisée pour les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône mais également pour les victimes prises en charge, quelle que soit la nature de l’intervention. Objectif : assurer une sécurité optimale pour nos agents et pour les victimes. « Dès la circulation du virus, nous avons systématisé le port du masque chirurgical. Notre capacité d’anticipation en équipement de protection nous a permis d’être en avance et dans le bon tempo », a indiqué le colonel Beccari. La situation a évolué chaque jour et des mesures gouvernementales étaient mises en place quotidiennement.

 

Du fait de nos capacités d’actions, il a été possible d’anticiper les changements et de s’adapter en continu de par notre possibilité de mobiliser des ressources. De plus, le fait que les gestes barrières ont été mis en place relativement tôt au Sdis explique probablement le peu de cas d’agents touchés par le virus en interne : 38 personnes sur les 6 500 agents. Le résultat est satisfaisant d’autant plus que les sapeurs-pompiers œuvrent au quotidien dans un environnement collectif. « L’enjeu est d’éviter tout relâchement », a affirmé Nicolas Faure.

 

De nombreuses actions ont été mises en œuvre pour lutter contre le Covid :

– La cellule de coordination et de suivi liée au Covid afin de soulager le centre opérationnel.

– Une cellule de suivi médical à destination de nos agents avec le « check covid » réalisé tous les jours.

– Une cellule « anticipation » avec un travail sur tous les scénarios envisageables (prolongation de la durée de l’épidémie ; dégradation des autres services publics, effet rebond, reprise de l’activité…). Pour chaque situation, des réponses sont proposées.- Une organisation logistique : le Sdis 13 est un véritable soutien pour les autres Sdis de la zone sud mais aussi pour le Département 13 et pour la Métropole Aix-Marseille-Provence.

 

– Un soutien également aux centres hospitaliers avec la mise en place de centres de tri comme à Martigues par exemple ou simplement la mise à disposition de matériels afin de les aider dans leurs missions quotidiennes. Les Pompiers13, en partenariat avec les Marins-Pompiers, ont également réalisé des tests de dépistage des personnes vulnérables dans les EHPAD ; cette action correspondant à une volonté nationale.

 

L’anticipation et les actions mises en œuvre permettent aux Pompiers13 de gérer au mieux cette crise sanitaire. L’enjeu maintenant est la phase de déconfinement, annoncée pour le 11 mai. Cette reprise va nécessairement entraîner une activité opérationnelle plus importante liée à l’activité économique, à la circulation routière, à la dégradation au fil du temps de la situation sanitaire des personnes vulnérables et au développement des activités de loisir. Un autre enjeu majeur pour les Pompiers13 réside dans la saison feux de forêt ; cette activité nécessitant une mobilisation massive des ressources humaines et matérielles ainsi qu’un comportement adapté et vigilant de la population. Sans compter qu’un possible rebond de l’épidémie est à craindre ! « Un certain nombre de risques s’accumulent et nous devons suivre tous les indicateurs avec la plus grande attention », a affirmé le lieutenant-colonel Nicolas Faure. Malgré cette période de crise sanitaire, les Pompiers13 se préparent à affronter tous les risques : c’est pourquoi, dans le respect des gestes barrières, ils ont repris les formations de maintien des acquis, les exercices et les manœuvres. Tout est encadré par un protocole et une méthodologie précise. « Nous rentrons dans une période plus complexe pour les Pompiers13 et nous comptons sur le comportement de chacun. Nous serons prêts pour faire face aux échéances, notamment les feux de forêt, les plages dans le cas où elle rouvrent ».

 

« Nous ne devons pas baisser la garde ; le déconfinement ne doit pas être synonyme de relâchement. Au Sdis 13, nous maintenons le niveau de protection individuelle bien au-delà du 11 mai afin de protéger nos agents », conclura le colonel Beccari.

Les Pompiers13 au cœur de la gestion de la crise

REJOIGNEZ LES POMPIERS13

Avertissement

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin que le Service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône analyse le trafic du site pompiers13.org.