Skip to content

MARSEILLE-CASSIS, UN DÉFI DE PLUS POUR LES POMPIERS13

Le dimanche 30 octobre s’est déroulée la 43ème édition du Marseille-Cassis, le mythique semi-marathon de la région Paca. Presque 20 000 personnes se sont réunies sur le site majestueux du Parc National des Calanques pour participer à cette course à la vue imprenable sur Marseille et la baie de Cassis.

Le Marseille-Cassis, pour les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône, c’est tout à la fois un défi sportif et un événement opérationnel. « Côté sportif, plusieurs pompiers y participent régulièrement dans le but de faire un meilleur chrono que l’année d’avant. Pour d’autres, leur participation est le fruit d’un challenge qu’ils se sont fixé en caserne », explique le lieutenant Gilles Gerbal, responsable des événements sportifs du Sdis 13. Ainsi, 270 coureurs ont participé sous la bannière Pompiers13 et Union Pompiers13. Et une trentaine de sapeurs-pompiers du centre de secours d’Allauch a couru pour soutenir une association.

De nombreuses performances améliorées

Côté performances, c’est l’athlète français Sidi-Hassan Chahdi qui a remporté cette 43ème édition. Pour les coureurs du Sdis 13, le bilan est satisfaisant. Tous ont terminé la course sur une belle performance et beaucoup ont amélioré leur chrono de l’année précédente. Nicolas Navarro atteint la 7ème place avec un temps d’1h 3 min et 26 s ; Mohamed Serguini est 13ème (1 h 4 min 46 s) ; Nicolas Philipona est 17ème (1 h 5 min 54 s) et Quentin Rousseau, 40ème, avec un temps d’1 h 10 min et 15 s. Quant à la première féminine des Pompiers13, il s’agit de Charlène Nobili (avec 1 h 57 min et 3 sec). « Les Pompiers13 s’entretiennent et se fixent de jolis défis », conclut en souriant Gilles Gerbal. Idéalement, le Sdis 13 souhaiterait être sur le podium pour l’édition prochaine.

La mobilisation des sapeurs-pompiers est évidemment primordiale sur une course d’une telle envergure. Le Sdis 13 est partenaire de la SCO Sainte-Marguerite, organisateur du Marseille-Cassis. L’organisation se fait en amont au fil des réunions avec l’organisateur et le Sdis 13 est habitué à ce dispositif du fait de ce partenariat depuis de nombreuses années. Les adaptations se font en fonction du retour d’expérience de l’année précédente. Le Bataillon de marins-pompiers de Marseille ainsi que le Samu et des associations de sécurité civile s’ajoutent au dispositif des premiers secours.

Une organisation à la hauteur de l’événement

Concernant le dispositif des premiers secours, quelque 150 sapeurs-pompiers étaient mobilisés, une trentaine de véhicules et deux postes médicaux avancés (PMA) positionnés au départ et à l’arrivée de la course. Des véhicules de secours et d’assistance aux victimes (VSAV) étaient placés à partir du col de la Gineste en liaison avec le poste de commandement situé à l’arrivée, pour être au plus près des participants pouvant rencontrer des difficultés, dans le but de les accompagner dans le poste médical avancé, puis éventuellement vers les hôpitaux de secteur.

Car comme pour toute compétition, le risque zéro n’existe pas, « Marseille-Cassis est l’un des rares semi-marathons sur un dénivelé de 300 mètres », précise Gilles Gerbal. En effet, le col de la Gineste est réputé pour ses montées et descentes. C’est d’ailleurs souvent sur les descentes que l’effort est encore plus intense et violent. Pour des coureurs qui ne sont pas assez préparés, les risques sont grands : le semi-marathon a pu connaître des éditions tragiques, où malheureusement des participants sont décédés des suites de leurs efforts. Lorsque la météo est moins favorable avec des temps de pluie, ils doivent faire face aux cas d’hypothermie. Et si la météo est plus chaude comme elle l’a été ce dimanche, ce sont d’autres types de malaises auxquels ils sont confrontés.

Rien n’avait été laissé au hasard pour la sécurité et la santé des participants à cette course mythique, pour laquelle des dispositions opérationnelles ont été prévues : un dispositif opérationnel de secours de l’entrée de la course jusqu’à l’arrivée ; un dispositif permettant de maintenir la couverture opérationnelle à Cassis pendant la manifestation ; un dispositif prévisionnel spécifique Novi/Odoma.

La sous-direction Santé du Sdis 13 était très mobilisée pour la couverture, avec dix médecins, cinq médecins aspirants, quatre pharmaciens, treize infirmiers, au sein de l’ensemble des Pompiers13 mobilisés. Un dispositif nécessaire, puisque 140 coureurs ont été vus dans les PMA (les deux armés par les Pompiers13 et un autre par le Bataillon de marins-pompiers de Marseille). Dont cinq urgences absolues (et 18 personnes ont été évacuées). Il faut dire que les participants ont dû faire face, en plus de la distance, au dénivelé, à la chaleur importante dès le début de l’épreuve, sans oublier un contexte plus général : « Nous sommes encore en période post-Covid, et certains ont repris une activité sportive freinée ou stoppée pendant la crise sanitaire. Sans oublier celles et ceux qui ont eu un ou plusieurs épisodes Covid, et qui reprenaient eux aussi », observait le médecin-colonel Christian Poirel, sous-directeur Santé… juste après avoir bouclé la course en deux heures. Le personnel médical a dû gérer notamment plusieurs cas d’hyperthermie sportive, et des accidents cardiaques vasculaires.

Éprouver les organisations

Ce dispositif, en plus de permettre que la course se déroule dans les meilleures conditions, c’est aussi un moyen d’éprouver les organisations et dispositifs : c’est l’occasion de préparer l’imprévu. « Ce dispositif intégré a permis de gagner en temps et en efficacité », ajoute Christian Poirel, qui se félicite aussi du volet interservices. C’est l’occasion de « travailler en interservices, avec les associations, une société de médicalisation privée, le Samu pour la régulation, la Croix Rouge, les marins-pompiers, le Smur… de quoi faire face à une activité dense dans les PMA et préparer tout ce qui pourrait arriver ». Le PMA situé à l’arrivée de la course était pluri-partenaires, notamment via une coopération avec le Smur pour les évacuations. Un dispositif essentiel pour cette course populaire qui réunit pour une même épreuve celles et ceux qui viennent chercher une performance, et tous les amoureux du sport, de l’ambiance des compétitions et de cette course mythique et historique qu’est le Marseille-Cassis ! 

RÉSULTATS DE LA COURSE

ALBUM PHOTOS DE L’ARTICLE

Sports : Marseille-Cassis 2022

REJOIGNEZ LES POMPIERS13

Avertissement

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin que le Service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône analyse le trafic du site pompiers13.org.